Centre d'étude et de documentation

.

Centre de recherche, de formation, de conservation et de documentation de la Communauté française


vendredi 19 mai 2017

Prix BiLA 2017

Prix BiLA 2017


Le prix est destiné à récompenser un travail de fin d’études inédit, consacré au domaine des littératures populaires, qu’elles soient anciennes ou actuelles (policier, science-fiction, fantastique, sentimental, aventures, etc.).

Les questions relatives à l’écriture feuilletonesque dans d’autres médias (bande dessinée, télévision, cinéma, jeux vidéo, etc.) sont recevables pour autant que le lien avec les littératures de genre soit évident (adaptation, emprunts, intermédialités, etc.).

Le concours est accessible aux diplômés de l’enseignement supérieur de la fédération Wallonie-Bruxelles dont le mémoire, présenté au cours de l’année académique écoulée, a trait aux domaines précités.

Le prix, d’un montant de 500 €, sera remis au lauréat lors d’une manifestation publique organisée par la bibliothèque des littératures d’aventures.

Date limite du dépôt des candidatures : 4 octobre 2017

Les formulaires de candidature et le règlement sont à télécharger ici :

jeudi 27 avril 2017

Galopin: les photos de la conférence


Pierre Chevallier était ce mercredi 26 avril 2017 à la BiLA pour partager son érudition et sa passion pour l'oeuvre d'Arnould Galopin.

Un beau moment pour redécouvrir un auteur populaire majeur.





lundi 24 avril 2017

Qui est Arnould Galopin ?




Ce mercredi 26 avril, à 19h, Pierre Chevallier, spécialiste de la littérature populaire, tiendra une conférence à la BiLA présentant la vie et l'oeuvre d'Arnould Galopin, dans le cadre de l'exposition actuellement visible dans les murs de la bibliothèque. 

Mais qui est Arnould Galopin ? 

Arnould Galopin est né en 1863 à Marbeuf, dans l'Eure. Fils d'instituteur, il débute ses études à Rouen et les termine à Paris. Après son service militaire, il devient journaliste et il exerce ce métier pendant une dizaine d'années, notamment à La Nation et pour Le Soir.

Il publie un premier ouvrage en 1903, puis se lance dans le feuilleton avec L'Espionne du Cardinal et La Petite Loute. Il prend la relève de Henry de la Vaulx pour la rédaction de Cent Mille Lieues dans les airs. Après le succès du Docteur Oméga, en 1906, Galopin devient « Le Jules Verne moderne ».

Galopin écrit pour Fayard et Tallandier, puis il se met au service de Albin Michel. Nombre de ses romans seront publiés en feuilletons dans Le Journal et Le Petit Journal, quotidiens nationaux à grand tirage. 

Auteur d'une centaine d'ouvrages, Galopin a touché à tous les genres : fantastique, historique, sentimental et policier. Pour les enfants, il a écrit 2 500 fascicules d'aventures.
    
 Arnould Galopin décède brutalement en décembre 1934, mettant fin à une production littéraire populaire, dans laquelle il essayait d'apporter bonne humeur et distraction, dans un style simple et élégant.

A l'aide de documents rares, Pierre Chevallier, auteur d'une biographie de Galopin, apportera un nouvel éclairage sur cet écrivain prolifique. 




 

mardi 18 avril 2017

Le prochain Séminaire de l'imaginaire


"J'ai reçu maints noms dans maints pays, disait-il. Mithrandir chez les Elfes, Tharkûn pour les Nains, j'étais Olórin dans l'Ouest, dans ma jeunesse qui est oubliée, Incánus dans le Sud, Gandalf dans le Nord ; dans l'Est, je ne vais point."  
(J.R.R. Tolkien - Le Seigneur des Anneaux)

 

 
Le jeudi 27 avril, sur le temps de midi, Geoffroy Brunson (Université Catholique de Louvain) consacrera son intervention au plus célèbre des magiciens : Gandalf !

Jeudi 27 avril de 12h10 à 13h
Au Théâtre de Liège (Place du xx août, 4000 Liège)
Entrée libre et gratuite.
 
En partenariat avec le Théâtre de Liège.
http://theatredeliege.be/evenement/bila/ 

 
 

 

mercredi 12 avril 2017

Et les finalistes de la Plume de Cristal sont...


En marge du Festival International du Film Policer de Liège, qui se tiendra du 4 au 7 mai prochain, la Plume de Cristal 2017 sera décernée au meilleur roman noir édité dans l’année précédant la manifestation.
Plus d'une centaine de romans noirs sont parvenus cette année encore aux organisateurs du prix. Des auteurs de tous horizons y ont participent : français, belges, et québécois. Un premier comité de lecture a été chargé de sélectionner les 10 meilleurs livres. Un jury littéraire, composé de 6 professionnels spécialisés en affaires policières, criminelles et littéraires, dont un membre de la Bibliothèque des Littératures d'Aventures, doit à présent déterminer le grand gagnant de la Plume de Cristal. Qui succèdera au Concerto pour 4 mains de Paul Colize (qui était l'invité de la BiLA en décembre dernier)? Les paris sont ouverts. Et les débats aussi surtout. Les dix finalistes, présentés ci-dessous, sont disponibles à la BiLA. Venez, lisez et donnez-nous votre avis ! Il sera répercuté lors des délibérations.

La remise du prix se tiendra le samedi 6 mai à 10h, au cinéma Palace de Liège, et sera suivi de la projection du film TORIL.
Restez bien connecté à nos réseaux car la BiLA vous fera gagner des places pour cette séance extraordinaire !

Les dix finalistes de la Plume de Cristal 2017 sont :

- Barbara Abel, Je sais pas, Belfond;
- Cloé Mehdi, Rien ne se perd, Jigal;
- Laurent Obertone, Guerilla, Ring;
- Jacques Expert, Hortense, Sonatine;
- Nicolas Beuglet, Le Cri, XO;
- Romain Slocombe, L'Affaire Léon Sadorski, Robert Laffont;
- Hervé Le Corre, Prendre les loups pour des chiens, Rivages;
- Morgan Audic, Trop de morts au Pays des merveilles, Rouergue;
- Pierric Guittaut, D'ombres et de flammes, Gallimard;
- Marion Pizzera, Rainy Day, Mélibée.













jeudi 23 mars 2017

Du nouveau en rayon !

Un arrivage massif de nouveautés à la BiLA !
Voici une petite sélection des nouvelles acquisitions de la bibliothèque :

Une multitude de romans!
 

Terry Goodkind. Les chroniques de Nicci. 1 
La maîtresse de la mort
 
Nommé ambassadeur itinérant par Richard, Nathan Rahl, son lointain ancêtre, entend porter haut les couleurs de D’Hara. Le connaissant bien – et depuis près de deux siècles –, Nicci craint surtout que le flamboyant sorcier n’aille à la rencontre de bien des ennuis. Consciente de ne plus avoir vraiment sa place auprès du Sourcier, elle décide d’accompagner le vieil homme.
Nathan commence fort : une visite à Rouge, la voyante, qui s’empresse de le charger d’une mystérieuse mission aux confins de l’Ancien Monde.

L’aventure recommence, mélange d’exaltation héroïque et de griserie du danger. Face à l’ampleur du défi à relever, fallait-il s’étonner que la Maîtresse de la Mort décide de reprendre du service ?



Legardinier, Gilles. Le premier miracle
 
Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger. Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire... Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l'Histoire. 
 
 
 

 
Federico Axat. L'opossum rose
 
Désespéré, Ted McKay est sur le point de se tirer une balle dans le crâne lorsque, le destin s’en mêlant, un inconnu sonne à sa porte. Et insiste. Ted s’apprête à aller ouvrir quand il aperçoit sur son bureau, et écrit de sa propre main, un mot on ne peut plus explicite : Ouvre. C’est ta dernière chance. Sauf qu’il ne se rappelle absolument pas avoir écrit ce mot. Intrigué, il ouvre à l’inconnu, un certain Justin Lynch. Et se voit proposer un marché séduisant qui permettrait d’épargner un
peu sa femme et ses filles : on lui offre de maquiller son suicide en meurtre. Mais qui est vraiment ce Lynch ? Et quelles sont ses conditions ?





Lauren Beukes. Moxyland
 
Au Cap, en Afrique du Sud, dans la société ultra-technologique qu'est Moxyland, la répression de la SAPS, la police locale, est impitoyable, le contrôle par les grandes entreprises, omnipotent. Pour exister dans cet univers ultracapitaliste, mieux vaut être connecté. Car le virtuel a pris le pas sur le réel, et pour être de la partie, le téléphone portable est un passeport obligatoire, si ce n'est vital.
Certains pourtant croient encore en une autre forme d'humanité. Comme Kendra, jeune photographe, et Lerato, programmatrice, qui flirtent avec les limites du système. Ou Toby, un DJ, et Tendeka, un activiste notoire, qui ont opté pour l'opposition frontale.
Si l'affrontement est inévitable, l'issue du combat, elle, sera forcément fatale... 
 
 
 
 
 
Sophie Simon. Aimer et prendre l'air
 
Amy ne sait pas très bien si elle veut, ni même si elle doit quitter Jack qu'elle a épousé alors qu'elle n'était qu'une jeune actrice.
Depuis, elle a grandi tandis que lui n'a fait que vieillir. Alors, en cette fin d'été, elle s'apprête à le quitter, comme elle l'a déjà quitté
cent fois. Mais rien ne se passe comme elle l'attendait. Quand un couple d'amis eux-mêmes au bord de la rupture débarque dans la maison, la confusion est à son comble...
Car si la forme est légère et vive, parfois burlesque, souvent comique, c'est bien un drame qui se joue : la fin d'un monde idéal et la fin de l'amour. Aimer et prendre l'air est un roman à la langue élégante et désinvolte où perce une tendre ironie. Un roman cinématographique, une comédie dramatique sur l'inéluctable que n'aurait pas désavouée Woody Allen. 



 
Kem Nunn. Chance
 
À San Francisco, la vie bien ordonnée du docteur Eldon Chance est en train de partir à vau-l'eau. À bientôt cinquante ans, le brillant neuropsychiatre récemment divorcé commence à trouver son quotidien ennuyeux. Ce vide est bientôt comblé par la soudaine fascination qu'il éprouve pour une de ses patientes, la très séduisante mais très instable Jaclyn Blackstone. Hélas pour lui, le mari de celle-ci, un flic corrompu et dangereux de la brigade criminelle, est d'une jalousie féroce et personne ne souhaite l'avoir pour ennemi. Peu à peu, l'obsession que Chance nourrit pour Jaclyn va l'entraîner dans une histoire autrement plus sombre et complexe que ce qu'il avait imaginé...




 


Naomi Novik. Déracinée
 
Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu'il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d'un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d'échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c'est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l'accompagne dans sa tour pour le servir. L'heure de la sélection approche et tout le monde s'est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu... 




Une belle sélection d'études littéraires et cinématographiques !



 
William Blanc. Le roi Arthur : un mythe contemporain
 
Mark Twain, le rappeur Jay Z, Marion Zimmer Bradley, George Romero, Robert Taylor, Alexandre Astier, John Fitzgerald Kennedy, Jack Kirby, Lawrence d'Arabie, John Boorman, les Kinks, les Who, Jackie Kennedy, Steven Spielberg, John Steinbeck, Terry Gilliam, Winston Churchill, Éric Rohmer ou encore Alan Stivell, tous ont en commun d'avoir été influencés par la légende du roi Arthur.

Inventée au Moyen Âge, celle-ci a longtemps été l'apanage des nobles et des souverains qui s'en servaient comme modèle ou comme justification de leurs conquêtes. En grande partie ignorée aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle fait un retour fracassant sur le devant de la scène en Angleterre au début de la révolution industrielle. Mais c'est surtout grâce à la culture populaire américaine que se diffuse le mythe de la Table ronde : cinéma, romans illustrés, musiques rock et folk, bande dessinée (notamment les super-héros), et plus récemment jeux de rôles et jeux vidéo.

Ces médias donnent un sens nouveau à la geste arthurienne. On a vu ainsi apparaître des Arthur anticolonialistes, des Lancelot en lutte contre le communisme, des Merlin écologistes, des Morgane féministes.

La légende de Camelot, ici décryptée de façon savante et passionnée, semble en passe de devenir l'un des premiers mythes mondialisés, traversant les continents et les cultures pour mieux questionner les peurs et les espoirs des sociétés contemporaines. 
 
 
 


Marc Blancher. Polar et postmodernité
 
Né au coeur de la tourmente transformationnelle qui caractérise le Xixe siècle, le polar incarne la contradiction par excellence. En effet, ses détracteurs disent de lui qu'il est à la fois populaire et inclassable tandis que les aficionados y voient un genre riche à l'infini, se nourrissant aussi bien de la science que du social. En interrogeant le terme même de « policier » l'auteur présente et questionne la réelle substance de son objet d'étude et se demande, en essence, si le polar n'aurait pas incarné une postmodernité avant l'heure. 





 
 
 
 
Arnaud Grunberg & Patrice Girod. 
Générations science fiction
 
Superbe ouvrage consacré à la science fiction et à ceux qui la font vivre. Tout y passe : Auteurs, Réalisateurs, scénaristes, designers, photographes, peintres, spécialistes en effets spéciaux et costumes, gadgets et autres jouets. une myriade d'objets, de maquettes, de costumes et d'illustrations originales. Un must!
 
 
 
 
 
 
 
Alain Carrazé. Les nouveaux feuilletonistes
 
Plus que le cinéma, la série télévisée est le royaume des créateurs. Bien avant qu on les appelle des showrunners, ceux qui sont les têtes pensantes de ces programmes ont toujours été plus que des super-producteurs : ils sont l âme des séries. La cohérence des thèmes, des intrigues, et de la psychologie des personnages, ce sont eux qui doivent la conserver au fil des saisons. Si les projecteurs médiatiques et l attachement des téléspectateurs reposent toujours principalement sur les acteurs, nous souhaitons ici revenir à la racine, aux concepteurs, aux créateurs. Ce livre a pour tâche, tout simplement, de leur donner la parole. »
Alain Carrazé.
Cocréateur et présentateur de l émission culte Destination: Séries, directeur de magazines, auteur d ouvrages de référence, Alain Carrazé est un spécialiste reconnu des séries télévisées. Avec l aide de Romain Nigita, il livre ici une impressionnante anthologie, fruit de 40 ans de travail et de rencontres, et réunissant pour la première fois les témoignages et les réflexions des plus grands créateurs du 8e art.


Vous souhaitez emprunter ces livres et découvrir les autres nouvelles acquisitions ainsi que le fonds de la bibliothèque? Nous vous accueillons avec plaisir les lundis et mercredis de 12h à 19h et le samedi de 9h à 13h.

lundi 30 janvier 2017

Vivre en 1984



C’était une journée d’avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s’efforçait d’éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des « Maisons de la Victoire », pas assez rapidement cependant pour empêcher que s’engouffre en même temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.
Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis. À l’une de ses extrémités, une affiche de couleur, trop vaste pour ce déploiement intérieur, était clouée au mur. Elle représentait simplement un énorme visage, large de plus d’un mètre : le visage d’un homme d’environ quarante-cinq ans, à l’épaisse moustache noire, aux traits accentués et beaux.
Winston se dirigea vers l’escalier. Il était inutile d’essayer de prendre l’ascenseur. Même aux meilleures époques, il fonctionnait rarement. Actuellement, d’ailleurs, le courant électrique était coupé dans la journée. C’était une des mesures d’économie prises en vue de la Semaine de la Haine.
Son appartement était au septième. Winston, qui avait trente-neuf ans et souffrait d’un ulcère variqueux au-dessus de la cheville droite, montait lentement. Il s’arrêta plusieurs fois en chemin pour se reposer. À chaque palier, sur une affiche collée au mur, face à la cage de l’ascenseur, l’énorme visage vous fixait du regard. C’était un de ces portraits arrangés de telle sorte que les yeux semblent suivre celui qui passe. Une légende, sous le portrait, disait : BIG BROTHER VOUS REGARDE.


Ces premières lignes du célèbre roman de George Orwell, écrit en 1948, font frémir aujourd'hui plus que jamais. L'ensemble du livre semble prendre une tournure très contemporaine, aux États-Unis plus qu'ailleurs, si l'on en croit le hit-parade des ventes américaines qui vient de voir 1984 se hisser à la première place.

Pour rappel, au cours d'une émission de télévision diffusée sur NBC, la conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, a évoqué le concept de " faits alternatifs" pour qualifier les propos du porte-parole de la Maison Blanche défendant la veille une contre-vérité grossière (l'investiture de Donald Trump aurait été « la plus grande en termes d’audience »). Le porte-parole a également déclaré que « parfois nous pouvons être en désaccord avec les faits ».

L'administration Trump pratique donc le « novlangue » (Newspeak), soit l’instrument du pouvoir omnipotent du roman dystopique d'Orwell décrivant un futur où le Parti règne sur l’Océania en réinventant une grammaire et un vocabulaire nouveaux, qui rendent impossibles la pensée critique et les idées politiques « non orthodoxes ».

La BiLA vous invite à (re)découvrir de manière urgente ce roman essentiel et à prolonger votre réflexion critique grâce à une série d'études sur l'oeuvre de George Orwell.